Hôpital Privé du Val d'Yerres

Centre médico - chirurgical

Anésthésie

 

L'anesthésie en pratique

La consultation pré-opératoire d'anesthésie

Les anesthésistes consultent tous les Lundi, Mardi, Jeudi et Vendredi. Contactez le 01 69 49 74 00 afin de prendre un rendez-vous.

Une visite avec un anesthésiste est obligatoire pour tout patient qui doit subir une anesthésie locale, locorégionale ou générale.

Rendue obligatoire par le décret du 5 décembre 1994, la consultation pré-opératoire d'anesthésie doit être effectuée au moins 48 heures avant toute intervention programmée. Le médecin anesthésiste peut être amené à prescrire des investigations pré-opératoires qui peuvent différer la date d'intervention prévue.

Anesthésistes et chirurgiens travaillent en étroite collaboration pour assurer la meilleure sécurité et qualité de soins requises.

Les anesthésistes assurent la visite des patients opérés en post-opératoire et dans le service d'hospitalisation de chirurgie.

Plusieurs types d'anesthésie existent :

  • Anesthésie générale classique
  • Neurolept analgésie :
    • soit isolée
    • soit complétant une anesthésie loco régionale permettant une décontraction optimale du patient
  • Anesthésie loco-régionale en fonction de la pathologie à traiter, des desideratas et de l'état clinique du patient

L'organisation de la salle de réveil

Tout patient ayant eu une anesthésie (quelqu'en soit le type) doit être surveillé en salle de réveil. La durée de surveillance varie de 30 minutes à deux heures en fonction du type d'intervention.

Ce passage en salle de réveil permet :

  • la surveillance des paramètres vitaux durant la période post-opératoire immédiate
  • la prise en charge de la douleur post-opératoire
  • la prise en charge des complications pouvant survenir pendant la période de réveil

Traitement de la douleur

Le traitement post opératoire de la douleur est évalué grâce à une méthode d'évaluation de la douleur.

Plusieurs solutions existent :

  • Prise en charge de la douleur par la pharmacopée
  • Antalgiques - Morphinomimétique - Anti-inflammatoires
  • Cathéter de péridurale mis en place en pré-opératoire et permettant l'analgésie cutanée par seringue électrique
  • Cathéter crural et inter scalénique mis au moment de l'intervention et permettant l'analgésie par seringue électrique dans le territoire concerné
  • Gestion de la douleur contrôlée par le patient
  • PCA (pompe déclenchée par le malade et permettant de délivrer des doses de morphine en fonction de la douleur ressentie)

L'épargne de sang

Bien que le risque de transmission virale lors d'une transfusion soit actuellement très faible, ce risque n'est pas nul, et incite les praticiens à mener une politique d'épargne sanguine :

  • Sur le plan chirurgical : Une hémostase soigneuse et l'utilisation de matériel moderne par le chirurgien diminuent le recours à la transfusion.
  • Sur le plan anesthésique : Maintien de la tension artérielle dans des limites permettant la sécurité du patient et la diminution du saignement au niveau du champ opératoire.

Utilisation de techniques propres à l'épargne sanguine :

Hémodilution, récupération per-opératoire du sang par la méthode du cell-saver, préparation et optimisation de l'hémoglobine du patient par l'utilisation d' érythropoïétine (EPO) et recharge en fer de l'organisme, autotransfusion pré-opératoire.

Consentement éclairé

Lors de votre consultation avec votre médecin, chirurgien et/ou anesthésiste, des brochures d'information vous seront remises, de même qu'un consentement éclairé. Ce consentement, daté et signé par le patient, sera intégré à son dossier d'hospitalisation.

Le consentement éclairé ou tout autre document informatif participent à la notion de réflexion bénéfices/risques décliné dans la charte du patient hospitalisé et conforme aux obligations légales, qui doit être explicitée par le praticien.

Visit lbetting.co.uk how to sing-up at ladbrokes